UNIT


UNIT est une performance réalisée dans un contexte muséal par deux performeurs et deux automates ou robots. Les quatre silhouettes sont impossibles à distinguer les unes des autres ; elles sont dans leur forme parfaitement identiques ; elles respirent, bougent le moins possible, elles attendent. Le public ne peut pas distinguer les « vivants » des « morts ». Ils ont tous le même statut, celui de sculpture vivante. L’objectif de ces silhouettes est inconnu, elles se contentent d’ « être ». Nous sommes dans la zone grise, entre l’espace muséal blanc et l’éspace noir du théâtre. Cette zone grise est aussi celle où les gens et les objets deviennent interchangeables, où la mort et la vie se rejoignent, où l’homme et la machine se rencontrent.

 

UNIT a été créée dans le contexte de IN VOID II.
 

UNIT est une performance réalisée dans un contexte muséal par deux performeurs et deux automates ou robots. Les quatre silhouettes sont impossibles à distinguer les unes des autres ; elles sont dans leur forme parfaitement identiques ; elles respirent, bougent le moins possible, elles attendent. Le public ne peut pas distinguer les « vivants » des « morts ». Ils ont tous le même statut, celui de sculpture vivante. L’objectif de ces silhouettes est inconnu, elles se contentent d’ « être ». Nous sommes dans la zone grise, entre l’espace muséal blanc et l’éspace noir du théâtre. Cette zone grise est aussi celle où les gens et les objets deviennent interchangeables, où la mort et la vie se rejoignent, où l’homme et la machine se rencontrent. 

 

UNIT a été créée dans le contexte de IN VOID II, une installation déambulatoire au sein duquel les machines et les objets donnent forme à un « monde sans nous ». La question de base posée par UNIT est celle de la place de l’homme dans un monde où il est devenu totalement superflu. Quel est le sens de la performance à proximité d’une machine qui ne peut être distinguée de la personne, ou qui sous certains aspects est même meilleure ? Qu’est-ce que l’existence humaine dans un environnement agressif, technologique ?

 

Dans UNIT, les gens sont parfaitement remplaçables. Lorsque nous devons vivre avec des objets intelligents que nous avons créés nous-mêmes, avec lesquels nous allons partager des droits et des devoirs, la question existentielle de l’humanité se fait plus âpre. La plupart des machines sont indifférentes à notre présence. Kris Verdonck présente cette interchangeabilité et cette inutilité d’une façon très simple, sans y attacher de jugement. Au cours de cette performance, l’accent pèse en ce sens davantage sur la réaction du spectateur, qui est confronté à ses propres peurs et attentes.
Conception et régie : Kris Verdonck
Dramaturgie : Kristof Van Baarle
Coordination technique : Jan Van Gijsel 
Assistance technique : 
Koen Roggen
Costumes et installations : Eefje Wijnings
Production : A Two Dogs Company
Coproduction : Naves Matadero (ES)
Avec le soutien de : Tax Shelter du Gouvernement Fédéral belge, les Autorités flamandes, la Commission de la communauté flamande
  • - © Kris Verdonck
NEWSLETTER

*

*

*

captcha

*Obligatoire