HIVERS 2020


    BRASS

    02-09/11/2019 November Music, 's Hertogenbosch(NL)
    22/11-08/12/2019 Klinkende Stad, Kortrijk

    Installation

    Les émotions humaines et le pouvoir d'abstraction humain s'expriment peut-être avec la plus grande puissance dans la musique et la pratique d'un instrument. Après tout, la musique appartient aux dieux – des sonorités céleste de l'Olympe à l'harmonie des sphères résonnant dans l’univers.
    BRASS est un orchestre fantôme. Les trois sousaphones jouant tout seuls semblent flotter dans l'espace. Les machines, des instruments automatisés, servent de source musicale dans un environnement dont ont disparu tant les dieux que l'homme. Les sousaphones ont été mis au point par Decap, spécialiste de la fabrication d'instruments de musique automatiques. Ils « jouent » des fragments s'appuyant sur un thème musical du film manga japonais Ghost in the Shell, ainsi que sur des compositions d'Erik Satie. Leurs rotations produisent un effet Doppler au ralenti ; tantôt les sons se rejoignent, tantôt ils s'éloignent les uns des autres. Dans BRASS, Kris Verdonck poursuit son examen d'un théâtre sans interprètes. Suite à la présence de plus en plus affirmée des technologies dans la société et aux destructions causées par les guerres et par le changement climatique, l'émergence d'un monde sans êtres humains est plus probable que jamais. Et pourtant, les sonorités ont des traits humains : on respire, on souffle, on s'exerce et on s'échauffe. Dans un mouvement sans fin, les instruments sont suspendus dans un espace plongé dans la pénombre – ils brillent, mais le corps sur lequel ils reposent d'habitude n'est plus présent.

    BRASS
    ©Jasmijn Krol

    ACT // Une production de A Two Dogs Company, Het Zuidelijk Toneel(NL)

    06/02/2020 Ainsi, Maastricht(NL)
    12/02/2020 TR Schouwburg, Rotterdam(NL)
    13-15/02/2020 Kaaistudio's, Brussels
    18/02/2020 De Nieuwe Vorst, Tilburg(NL)
    21/02/2020 Toneelschuur, Haarlem(NL)
    26/02/2020 Frascati, Amsterdam(NL)
    27/02/2020 Corrosia, Almere(NL)
    17/03/2020 Het Nationaal Theater, Den Haag(NL)

    Théâtre

    Dans ACT, Kris Verdonck explore divers aspects de la relation entre l'humain sur le point de disparaître dans l'œuvre de Samuel Beckett. ACT approche Beckett de trois façons : avec un monologue avec des textes de Beckett (Nouvelles et textes pour rien), interprété par Johan Leysen, avec un scientifique, invité à réagir à Beckett et avec une scénographie autonome, un paysage possible pour un texte de Beckett.
    La variété et l'approche multidisciplinaire reflètent la complexité du travail de Beckett et constituent en même temps une tentative de démanteler littéralement cette complexité. Le triptyque de la science, du théâtre et du spectacle high-tech, montre en trois actes chaque fois une facette différente du diamant 'Beckett'. Ils approfondissent l'expérience des uns et des autres : une façon de jouer fait soudain vivre une intuition scientifique et vice versa, une scénographie performative zoome sur le monde sous-jacent de l'acteur ou peut-être le monde après lui et offre une expérience plus contemplative.

    beckettfoto
    ©Zhu Naizheng

    SOMETHING (out of nothing)
     // Une production de A Two Dogs Company (BE), ICK (NL) 

    10/01/2020 De Meervaart, Amsterdam(NL)
    08/02/2020 Westrand, Dilbeek


    Spectacle de dance 

    Quelle est la place de l'homme dans un monde où la catastrophe écologique et la technologie remettent fondamentalement en cause cette dernière ? Le nouveau spectacle de Kris Verdonck explore l'état physique et psychique de l’être humain face à l’extinction imminente. La combinaison d'un désir implacable de profit et de croissance associé aux progrès technologiques, a déjà réduit l'homme à un objet jetable. La prochaine étape sera de rendre inhabitable le paysage dans lequel nous vivons. Que reste-t-il après l'élimination sociale, économique et écologique? Les danseurs et les machines présents dans Something (out of nothing) ne sont souvent que des silhouettes ou des ombres. Ce sont les fantômes résultant de la dynamique destructrice entre l’humanité et le paysage. Dans le spectacle ce dernier est matérialisé par de grandes sculptures gonflables, des bruits interprétés la violoncelliste Leila Bourdreuil et des percussions automatisées.
    Une ou plusieurs installations sont présentées dans un environnement muséal en parallèle avec le spectacle. Des objets performatifs créent le même environnement dans le white cube comme dans la black box. Le théâtre se prolonge dans le musée et vice versa.

    Bas de Brouwer
    ©Bas de Brouwer

    CONVERSATIONS (at the end of the world) // une production de Het Zuidelijk Toneel (NL), A Two Dogs Company (BE) et une coproduction avec Kaaitheater (BE), Rotterdamse Schouwburg (NL), Fondation d’entreprise Hermès dans le cadre du programme New Settings (FR) 

    logoSignatureRVB

    Théâtre

    Que dit-on, que fait-on ou que crée-t-on quand la fin est proche ? Dans Conversations (at the end of the world), une nouvelle production pour grande salle de Kris Verdonck / A Two Dogs Company, cinq personnages sont réunis dans un espace théâtral vide. Ils n'ont que leur corps, leurs aptitudes et le temps qui leur reste. Ces cinq personnages, interprétés par Johan Leysen, Jan Steen, Jeroen Van der Ven, José Kuijpers et le pianiste renommé Marino Formenti, composent ensemble un portrait de l'être humain au cours du XXe siècle marqué par la folie, pendant lequel l'image de l'homme a été sérieusement écornée et dont nous portons toujours les blessures. En attendant la catastrophe inéluctable, ou déjà plongés dedans, ils accueillent le public pour une « soirée ultime ». Face à la mort, ces personnages réagissent par l'ennui, la panique, la folie, l'apathie, la dérision et l'absurde. Leur sens de l'absurde est nourri par la logique insensée de la guerre, des catastrophes écologiques et de crises diverses. En fait, ils sont en état de choc, mais ils tentent malgré tout de comprendre ce qui se passe à l'extérieur. Cette réaction absurde à une réalité cruelle est à la base de ce nouveau projet.

    CONVERSATIONS
     


NEWSLETTER

*

*

*

captcha

*Obligatoire